Coronavirus - bientôt la reprise du tourisme ?


Les autorités Népalaises ont annoncé la réouverture du tourisme à compter du 17 octobre 2020. Les visas de tourisme pourront eux aussi être obtenus via les missions diplomatiques du Népal.


Nous mettons à jours les informations obtenues le plus régulièrement possible.

Photo : Reuters
Photo : Reuters

Mise à jour du 16 septembre 2020

La situation s'éclaircit, mais encore bien des interrogations...

A compter du 21 septembre, les vols domestiques reprendront du service. Une manière pour les aéroports du pays de se préparer à une réouverture prochaine du tourisme au Népal. Cette annonce a été faite il y a 4 jours, depuis le début du déconfinement.

 

Parallèlement à cela, aujourd'hui-même a été annoncé le plan de réouverture du tourisme au Népal à compter du 17 octobre. Cette nouvelle vient bien sûr trop tardivement pour tous les acteurs du tourisme qui n'espèrent plus de fréquentation de touristes, à part les quelques irréductibles passionnés du pays.

 

Mais la nouvelle fait du bien à entendre et semble illustrer un réel souhait de s'ouvrir, après les nombreuses farces que l'état avait l'habitude de nous annoncer depuis 6 mois.

 

Le 17 octobre donc, le tourisme (trekkings, expéditions, voyages spirituels, activités de plein air, circuits culturels,...) sera à nouveau opérationnel et les bureaux de visas de tourisme seront à nouveau ouverts aux demandes.

 

Avec cette annonce tardive, bon nombre de nos clients ont déjà annulé leur voyage pour cette année, mais ceux qui le souhaitent peuvent tout de même continuer à espérer la bonne exécution de leur voyage. En tout cas Nepatrek est prêt depuis longtemps et vous accueillera avec un service soigné comme à son habitude.

 

Quelques grandes interrogation tout de même :

 

- Le visa : nous vous recommandons vivement d'entrer en contact avec l'Ambassade du Népal à Paris (ou à Genève / Bruxelles) ou du Consulat Honoraire du Népal à Rouen pour connaître les modalités d'obtention du visa de tourisme.  Nous vous recommandons également de demander un visa plus long que vos besoins afin de vous couvrir de tout problème de dernière minute une fois sur place. En ce contexte incertain, mieux vaut se couvrir et éviter les démarches inutiles. De plus, il nous semble acté que les visas ne s'obtiennent plus à l'aéroport comme avant. Veuillez donc obtenir votre visa avant votre voyage et ne perdez pas de temps pour le demander.

 

- L'arrivée au Népal : à ce jour, une quarantaine de 7 jours est imposée à tout arrivant. On peut espérer que cela va évoluer en la faveur des touristes et être écourté à 3 ou 4 jours, mais les informations ne sont pas encore publiées à ce sujet. Une chose est sûre, il vous faudra arriver au Népal avec un test PCR datant de moins de 72 heures avant votre vol. Veuillez donc bien en tenir compte dans vos préparatifs.

La quarantaine est donc un point majeur qui nécessite éclaircissement. Nous pensons en savoir plus très bientôt mais avons espoir d'une forte réduction de durée.

 

- Le voyage dans le pays : l'annonce semble ouvrir la possibilité d'un voyage absolument normal au niveau organisation, sauf quelques exceptions locales indépendantes des décisions d'état. Dans ce contexte, il nous semble que le monastère de Namo Buddha sera fermé aux touristes et Nepatrek déconseille également la visite de Pashupatinath. De plus, il nous semble bien plus pertinent d'opter pour des transports privés de tourisme de manière à vous assurer sécurité, flexibilité, rapidité et éviter toute mesure sanitaire de remplissage des transports en commun (il semble que tous les transports terrestres locaux ne seront autoriser à circuler qu'avec un remplissage de 50 %, ce qui présage de difficultés de réservation et de temps de trajets rallongés). Il nous semble également préférable d'éviter les vols domestiques non-réguliers destinés en grande majorité aux touristes (par exemple Jomsom pour les Annapurnas et le Mustang, Juphal et Jumla pour le Dolpo, Taplejung pour le Kangchenjunga, Phaplu pour le sud Everest, Tumlingtar pour le Makalu, Simikot pour le Far West,...). La faible (voire quasi-inexistante) affluence de touristes risque de perturber fortement ces rotations aériennes ; mieux vaut donc opter pour des transports terrestres.

Pour le reste, Nepatrek sera en mesure de vous garantir un service normal, avec bien sûr respect de protocoles sanitaires raisonnables et adaptés.

 

- Le retour en Europe : le Népal n'est pour l'instant pas un pays considéré comme un pays à haut risque de propagation du virus. Ainsi, il ne semble pas encore nécessaire d'effectuer une quarantaine au retour en France et en Suisse. Par contre, pour voyager plus sereinement nous recommandons un test PCR sur Kathmandu avant d'embarquer dans l'avion. Les hôpitaux se sont organisés pour proposer ce service et le tarif a fortement baissé (un test coûte aujourd'hui environ 25 € et le résultat est obtenu sous 24 heures).

 

En résumés, ceux qui ont prévu un voyage long, avec du temps de marge, seront bienvenus et pourront profiter pleinement de leur séjour sans aucune contrainte.

Ceux qui par contre n'ont que 2 ou 3 semaines et ont prévu un trek au timing serré devraient encore attendre avant de confirmer leur séjour.

 

Nepatrek reste  souple, saura s'adapter à toute situation et pourra même proposer des solutions de qualité, même en dernière minute, le cas échéant.


Télécharger
Reprise des vols internationaux
Regular scheduled international flights
Document Adobe Acrobat 293.2 KB
Télécharger
Reprise vols domestiques
Urgent Notice 201.jpg
Image JPG 384.3 KB
Télécharger
CDC - Ministère du Tourisme
e7c875d3536c9d4273ab4bd2270c0785.pdf
Document Adobe Acrobat 4.5 MB
Télécharger
Note Immigration
002.jpg
Image JPG 2.1 MB


Mise à jour du 3 septembre 2020

La situation est confuse...

Au jour où les vols internationaux sont supposés reprendre, nous constatons un ciel d'un grand calme.

Les vols domestiques sont interdits jusqu'au 16 septembre, tout comme les mouvement inter-districts. Il en est de-même pour les administrations, magasins, services divers et hôtels...

 

En bref, nous sommes de retour dans un confinement total depuis 2 semaines, qui a été prolongé pour encore 1 semaine jusqu'au 9 septembre et il semble évident que cela sera prolongé.

 

A ce jour, nul ne sait quand les vols internationaux réguliers seront réellement réopérés et certaines compagnies aériennent ne cachent plus leur mécontentement face à l'incompétence des autorités.

Le rapatriement des Népalais de l'étranger a repris et devrait s'intensifier à de 500 personnes (aujourd'hui) à 900 personnes par jour.

 

Il se dit d'ores et déjà que les festivités d'octobre vont provoquer une très forte affluence de Népalais désireux de venir au pays pour retrouver leurs familles, ce qui risque de mettre les touristes sur la touche en raison des quotas d'entrée actuels.

 

Aucune administration n'est capable d'établir un plan d'accueil des touristes et de définir un protocol sanitaire, ce qui a le don de nous décourager de tout espoir.

 

Le Népal, pays à la population impulsive et au gouvernement irresponsable, a toutefois démontré que les choses peuvent changer du jour au lendemain.

Nous gardons toujours notre optimisme et accordons toujours un peu d'espoir à un semblant de 1/4 de saison, mais il semble aujourd'hui plus raisonnable de tabler sur novembre 2020. Pas avant...

 

Sur le plan factuel, la situation n'est toujours aussi dramatique qu'on ne nous le dit. On sent bien sûr une nette progression du virus et les cas de transmission communautaire sont maintenant avérés. Mais le nombre de cas et le taux de létalité sont incroyablement bas et nous ne pouvons que constater la dégradation sociale, économique et démocratique du pays à cause du confinement.

Amis Népalais, l'heure est grave et avoir peur du virus n'est plus la priorité...

 

Plus que jamais, ne réservez pas vos billets d'avion et soyez assurés que Nepatrek ne vous abandonnera pas. Si le pire devait arriver, une solution sera trouvée pour reporter votre voyage dans les meilleures conditions.


Mise à jour du 10 août 2020.

Coup de tonnerre. L'aéroport n'ouvrira plus le 17 août, mais le 1er septembre. Cette nouvelle intervient après la recrudescence de cas de Coronavirus en Vallée de Kathmandu.

 

Objectivement, la situation reste stable, avec une courbe de nouveaux cas qui ne s'accroît pas au niveau national.   

Mais la peur subsiste et force l'Etat Népalais à prendre des mesures intempestives, parfois déraisonnables, parfois insuffisantes, parfois même absurdes selon notre point de vue, face à une pandémie qui voit 500 nouveaux cas par jour, avec un total de 22 000 cas depuis le début du contexte.

 

L'aéroport restera donc fermé jusqu'à début septembre, espérons que cela ne se prolonge pas une fois de plus.

Mais le secteur du tourisme est prêt à accueillir à nouveau les touristes, Nepatrek également, reste maintenant à savoir quelles seront les conditions d'exécution de votre voyage.

 

Autre information importante, les transports et frontières terrestres rouvriront le 16 septembre. Les bus longue distance et mouvements inter-districts seront dons permis de manière libre et sans restriction.

 

Pour Nepatrek, cela signifie, en prévoyant de la marge, que nous sommes prêts à vous accueillir pour vos voyages à partir du 1er octobre 2020.

 

Concernant les visas, notez que le traditionnel visa à l'arrivée n'est plus d'actualité pour l'instant. Il vous appartient donc de contacter l'Ambassade du Népal de votre pays (ou le consulat, le cas échéant) afin d'obtenir votre visa en avance. Nous vous conseillons vivement d'obtenir votre visa à l'avance en toute circonstance, tant que la situation ne se sera pas améliorée. Nous vous le conseillons même si les autorités Népalaises confirment la réouverture du service visa de l'aéroport car les choses peuvent changer subitement.  

 

Quarantaine ou test PCR ? Les deux ? Aucun ?

Cela sera aux autorités Népalaises d'en décider. Pour l'instant les choses ne sont pas claires, ni actées, mais les rumeurs annoncent une mise en quarantaine de 3 à 7 jours selon le ministère concerné. Le test PCR pourrait aussi être obligatoire à l'arrivée des touristes.

Bref, une situation encore floue qui pour l'instant nous laisse conclure que seules les personnes ayant du temps pourront réaliser leur voyage dans des conditions optimales.

On estime que 9 jours de marge sont la marge absolument optimale et maximale à prévoir pour un voyage en totale sérénité.
Ce chiffre sera abaissé à coup sûr après la réouverture de l'aéroport de Kathmandu.

 

Pour votre confort, Nepatrek a pris les devants en établissant un partenariat avec un hôpital de Kathmandu pour la réalisation des tests PCR. Cet hôpital réalise un service rapide et de qualité qui pourra réduire considérablement la durée de quarantaine.  


Mise à jour du 4 août 2020.

La date du 17 août approche, l'effeverscence se fait sentir à Kathmandu.

Que l'on soit clair, Kathmandu est redevenue le bazar habituel que toute personne connaissant le Népal a pu connaître. Le risque de propagation du virus est donc plus que jamais réel, mais notre avis personnel est que si le virus avait dû se propager de manière exponentielle il l'aurait déjà fait depuis longtemps pendant ces 4.5 mois de "confinement". La population est jeune, les hôpitaux sont toujours aussi vides, le nombre de décès est dérisoire ; ces signes ne trompent pas.

 

Ce qu'on sait aujourd'hui pour vos voyages :  

Le Népal prépare sa réouverture au tourisme, mais n'hésitera pas à se reconfiner si nécessaire, notamment Kathmandu. Mais il semble maintenant clairement établi que la saison touristique pourra démarrer à partir de début septembre (c'est même le cas aujourd'hui) si les choses s'enchaînent comme espéré.

La grande question à l'heure actuelle est au sujet des mesures de quarantaine. A ce jour, les médias annoncent que les autorités auraient décidé d'imposer 7 jours de quarantaine en hôtel à leur arrivée au Népal. Aucun test PCR ne serait imposé à l'arrivée, mais un test de moins de 72h avant le voyage sera demandé à l'embarquement depuis votre lieu d'origine.

L'Europe devrait quant à elle aussi exiger un test PCR pour votre retour, ce qui nécessitera environ 3 jours de temps à la fin de votre séjour au Népal pour ces formalités (mais vous pourrez visiter librement Kathmandu et ses environs sans restriction).

Toutes ces mesures ne sont à l'heure actuelle que des rumeurs des médias, toujours aussi passionnés à vouloir pointer les plus sombres aspects de ce virus.

En résumé, à ce jour pourront voyager les personnes qui ont du temps.

En attendant, Nepatrek prend les devants et a dors et déjà établi un partenariat avec un hôpital équipé en test PCR. Cet hôpital est capable de délivrer un résultat en 10 à 15h de temps. On peut donc espérer réduire la durée de quarantaine en début de séjour et la procédure de fin de séjour.

 

Prenez tout cela avec beaucoup de distance, rien n'est officiel, acté et décidé ! Tout dépendra de l'évolution du virus tant en Europe qu'au Népal !

Nous restons optimistes de voir une petite saison du tourisme s'organiser, mais notre conseil est de toute façon de prévoir du temps de marge (8 jours au total) afin de vous assurer des conditions optimales de voyage.


Kathmandu, le 21 juillet 2020.

Après exactement 4 mois de confinement mettant en situation périlleuse toute l'économie du pays et la multitude de dommages collatéraux provoqués (voir nos précédents articles), le Népal envisage sa réouverture. La situation du pays reste encore bien incertaine et non maîtrisée, mais plusieurs signes encourageants peuvent laisser présager d'un peu d'espoir pour un retour à des jours plus optimistes. C'est en tout cas le point de vue que nous souhaitons partager aujourd'hui.

 

Depuis cette annonce des autorités Népalaises de rouvrir les aéroports du pays, c'est un espoir qui renaît pour une bonne partie de la population dépendant du tourisme et des devises arrivant de l'étranger.

A compter du 17 août, l'aéroport de Kathmandu devrait rouvrir ses portes aux voyageurs, l'heure est maintenant pour nous à la préparation de la saison touristique qui débutera mi-septembre. Une saison qui s'annonce de toute façon désespérante, mais c'est peut-être le moment pour ceux qui hésitent à venir de sauter le pas pour s'offrir le Népal rien que pour soi !


Déconfinement en cours.

Photo : The Logical Indian
Photo : The Logical Indian

5 mois. C'est la durée finale au 17 août des restrictions établies par l'Etat Népalais face au Covid-19. Le pays a fait face a des épreuves sociales sans précédent (suicides, problèmes conjugaux liés à l'isolement, catastrophes liées aux naissances et à la maternité, chômage de masse,...), il a annoncé ce jour la fin des restrictions à compter du 17 août.

Objectivement, le pays est en déconfinement progressif depuis bientôt 1 mois, de force par la population qui a imposé son besoin de reprendre un rythme de vie socialement digne.

Mais aujourd'hui, la nouvelle est optimiste puisque ce sont les autorités elles-mêmes qui ont annoncé la réouverture prochaine des aéroports et donc du tourisme.

Tout ceci a été possible grâce à la baisse vertigineuse du nombre de cas dans le pays depuis plus d'une semaine (surtout en raison du fait que le pays manque de tests et que les rapatriés de l'étranger sont de moins en moins nombreux).

Kathmandu a repris sa vie quotidienne, quasi-normale, mais bien des commerçants risquent de connaître des jours difficiles dans les mois à venir.

Relativisons donc cette annonce et attendons la bonne tenue des choses, mais voilà tout de même une dose d'espoir bienvenue pour tout le monde !

La vie doit maintenant reprendre...

 

Retrouvez tout notre suivi de l'évolution depuis 4 mois ici :

https://www.nepatrek.com/l-asso/aider-les-victimes-du-covid19/ 

Un bilan finalement bas.

Photo : Reliefweb (au 16.07.2020)
Photo : Reliefweb (au 16.07.2020)

Avec des débuts très encourageants en mars et avril, le Népal faisait belle figure face à la propagation du virus, certains annonçant même que les Népalais étaient mieux immunisés que les autres.

Il est toutefois plus raisonnable de considérer qu'à l'époque le pays n'était pas prêt face au début d'épidémie.

A partir de mi-mai, les choses ont commencé à s'intensifier et la courbe de cas à exploser.

La raison est simple : la généralisation des tests PCR dans le pays, grâce au soutien de plusieurs pays dans l'apport d'équipement médical.

Aujourd'hui, et depuis 1 semaine environ, le nombre de cas journaliers est subitement en chute libre. Peut-être car le pic a enfin été atteint, que le pays maîtrise mieux l'épidémie.

Mieux vaut en fait considérer que le Népal a maintenant un cruel besoin de rouvrir son économie et que les tests arrivent en rupture.

Pas de test = pas de cas.

Mais comment ne pas relativiser le nombre de cas ? Objectivement, le Népal compte moins de 18 000 cas et de 50 morts pour 30 millions d'habitants...

Cela pose la question de la légitimité d'un tel confinement pendant 4 mois qui a causé plus de dégâts que le virus.

Il faut certainement gonfler ces chiffres qui illustrent iun manque de méthodologie et d'expertise, mais force est de constater que les choses ne sont pas aussi désastreuses d'un point de vue strictement épidémiologiste.  

Relativisons donc l'ampleur de ce virus au Népal.

Le tourisme dans tout ça.

Photo : Nepali Times
Photo : Nepali Times

17 août 2020. Retenez cette date.

A partir de ce jour, le Népal s'ouvrira au monde après 5 mois d'isolement total, sans même aucune ouverture sur la mer.

Durant 5 mois, le Népal s'est coupè du monde, voyant ses importations réduites à quasi-néant.

Avec cette annonce de réouverture de l'aéroport international de Kathmandu, le Népal annonce également la réouverture du tourisme dont la saison majeure s'étend de mi-septembre à décembre et dont des millions de gens dépendent.

Pour les opérateurs de tourisme comme nous, c'est bien sûr une nouvelle très attendue, l'espoir de pouvoir bientôt redonner des salaires à nos équipes, de vous revoir parmi nous et de continuer notre chemin d'agence militante pour des voyages participatifs qui ont du sens.

Le Ministère du Tourisme Népalais a beaucoup agît pour arriver à cette annonce.

La question qui se pose est "dans quelles conditions ?".

Cette question trouvera une réponse précise prochainement, mais il semble que la volonté des autorités soit d'accueillir les touristes dans de bonnes conditions, avec l'ambition de réduire considérablement les contraintes en simplifiant drastiquement les questions de quatorzaine, de modalités de mouvement dans le pays et d'accueil général. 

Il est peut-être même question de réaliser un test Covid-19 à l'arrivée des touristes à l'aéroport, afin de laisser circuler librement les personnes si elles sont négatives.



Le bilan que nous vous dressons aujourd'hui est donc plein d'espoir. Signe que l'on voit peut-être le bout du tunnel...

Ces mesures sont les bienvenues après un long confinement sans aucun support des autorités, laissant à l'abondon toute une partie de sa population.

Toujours est-il que nous sommes plus que jamais prêts à vous ré-accueillir dans notre beau pays dès mi-septembre, si bien sûr les conditions sont réunies.

Pour tous ceux qui avaient pour projet de venir, ceux qui avaient déjà réservé leur voyage, gardez espoir et positivisme et vous pouvez dès maintenant reprendre contact avec nous afin que nous reprenions les choses là où nous les avions laissées il y a quelques mois.

Bien sûr, notre mode opératoire reste encore établi selon les règles du Coronavirus ; nous sommes ouverts aux réservations, aux projets, à vos aventures, mais notre démarche est de vous protéger avant tout.

Par conséquent, dans un souci de raison et de responsabilité, nous avons établi un cahier des charges pour permettre l'organisation de votre voyage en totale sécurité et le paiement de votre séjour ne vous sera demandé que lorsque les choses se seront effectivement normalisées.

 

Rien ne nous empêche donc de reprendre le dialogue et de préparer votre voyage sereinement ; nous sommes prêts, enthousiastes à l'idée de vous revoir et avons pu prendre le temps de concevoir pour vous bien des nouveaux circuits inédits qui caractérisent ce que nous sommes et que vous aimez chez nous ! 

 

Toutes les infos sur notre mode de fonctionnement post-Covid sont ici : https://www.nepatrek.com/venir-au-nepal/coronavirus-et-voyage/

 

A bientôt !

L'équipe Nepatrek.