Découvrir quelques-unes des particularités de l’Iran et de l’Indonésie

Découvrir quelques-unes des particularités de l’Iran et de l’Indonésie

L’Iran et L’Indonésie sont deux pays qui fascinent de nombreux touristes par leur caractère alliant tradition et modernité. Considérée comme le berceau culturel du Moyen-Orient, la Perse renferme des civilisations datant de l’Âge de Pierre. Ces passés prestigieux sont témoignés par un patrimoine culturel incroyable, dont il est possible de découvrir. Les bourlingueurs pourront, par exemple, visiter Ispahan, une ville localisée au sud de Téhéran, qui est vu par ses habitants telle l’une des plus belles cités au monde. On y trouve de somptueuses mosquées comme celle de l’Imam, une bâtisse au style d’architecture perse, construit durant l’époque safavide. Ce chef-d’œuvre est connu pour ses mosaïques de sept couleurs sur lesquels sont inscrits de splendides épigraphes. D’autre part, le temple de Borobudur, situé sur l’île de Java, est l’exemple palpable de la culture indonésienne. Il s’agit du plus grand monument bouddhique du monde. Il a été conçu avec plus de 1 500 000 blocs de roches volcaniques. Cette merveille figure dans la liste du patrimoine de l’humanité.

Téhéran et Jakarta, des villes pleines d’histoires

Afin d’en savoir plus sur la Perse ancienne, les globe-trotters sont invités à visiter Téhéran lors d’un Iran prestige voyage. Cette capitale historique active et animée est également une destination par excellence pour les amateurs d’art. Il convient de noter que cette agglomération recèle environ 20 sites inscrits au patrimoine de l’Unesco. Le fameux palais du Golestan est, par exemple, l’un des édifices les plus populaires. Il est situé dans le château d’Arg-eSoltanati. Ce bâtiment fut l’ancienne résidence de la dynastie Kadjar. Il est constitué de 8 structures importantes qui entourent un jardin comportant de bassins et d’espaces végétaux. Ce monument témoigne de l’art architectural du XIXe siècle et de l’introduction des styles européens dans les grandes constructions persanes. Par ailleurs, le palais présidentiel à Jakarta est à ne pas manquer pour ceux qui souhaitent avoir plus de connaissance sur l’Indonésie. Il a été fondé en 1879 pour héberger les gouverneurs-généraux néerlandais durant la période coloniale. Une nouvelle appellation lui a été attribut après la déclaration de l’indépendance en 1949. L’édifice fut renommé « IstanaMerdeka » qui signifie « le palais de la liberté ».

La culture et l’art balinais

Un voyage sur mesure Indonésie, notamment à Bali, est également une occasion pour les vacanciers de découvrir la culture du pays. Cette île est une destination très appréciée des touristes grâce à ses panoramas, son climat, mais surtout par sa culture. Les aventuriers auront sans doute l’opportunité d’y voir un spectacle de Legong. Ce dernier est une danse évoquant les dieux. Les mouvements et les gestes racontent le parcours du Rama, un souverain légendaire, considéré par les habitants comme la réincarnation de la trinité hindoue, Vishnou. Outre cela, un circuit à Bali permet de profiter de l’art indonésien. Attachés à leurs traditions, les artisans ont su afficher de l’originalité et de la qualité dans leurs œuvres. Les visiteurs pourront, par exemple, se rendre à Batubulan, une bourgade célèbre pour ses sculpteurs de monstre et de divinités en pierre. Ils y trouveront également de nombreux temples, et avec un peu de chance, assisteront à une prestation d’une danse Barong, un ballet mimant une créature mythologique de l’île.


Écrire commentaire

Commentaires : 0